Mannheim Mai 2013: Contre l’instrumentalisation du fanatisme religieux au service des guerres impérialistes

Union Mondiale des Libres Penseurs, 44ème Congrès à Mannheim, 24 – 26 May 2013

L’Union Mondiale des Libres Penseurs accuse les puissances militaires occidentales et l’OTAN de mener pour leurs intérêts de plus en plus de guerres en violation du droit international. Des pays qui ne se soumettent pas leurs intérêts géostratégiques et d’exploitation sont démonisés, diffamés et déstabilisés par des bandes armées. En contradiction avec la charte des Nations-Unies et à coup de changements de régimes et de démantèlements d’états on cherche à créer un Nouvel Ordre Mondial dominé par une oligarchie asssitée d’ un grand nombre de vassaux et de tributaires. Continue reading →

Contre la privatisation de l’eau et la brevetisation des besoins de vie fondamentaux

44ième congrès de l’UMLP à Mannheim, du 24 au 26 mai 2013.

L’Union Mondiale des Libres-Penseurs s’élève contre les menées visant à privatiser l’eau et les semences pour réaliser des profits privés.

De grands cartels internationaux cherchent à s’appropier les besoins vitaux fondamentaux, à les contrôçler, à les rançonner. Ce faisant, ils aggravent la famine et la misère dans le monde. Ces ménes sont incompatibles avec le droit à la vie et le droit à disposer de soi-même.

Le combat contre le fascisme et la guerre reste à l’ordre du jour

Le 44ième congrès de l’Union Mondiale des Libre-Penseurs s’est réuni du 24 au 26 mai 2013 à Mannheim. Ian Bailey, président des libres-penseurs du Bade-Württemberg a accueilli les délégués à la Maison des Citoyens de Neckarstadt-ouest, chez lui en quelque sorte.

Le thème central : le rapport de la Libre-Pensée à la politique : le président Klaus Hartmann, dans son discours, s’est inscrit en faux contre la conception selon laquelle les Libres-Penseurs devraient se limiter à la critique de la religion et des églises. « les libres-penseurs combattent toujours les privilèges des églises. Quand les églises s’arrogent le droit de prendre position dans tous les domaines, nous ne devons pas leur faire le plaisir de leur laisser tous les champs libres et a voir la naïveté de n’évoquer que le père Noël ou les prêtres pédophiles. »