Congrès de l’UMLP à Esch-sur-Alzette (Grand-Duché de Luxembourg)

Le mineurEsch-sur-Alzette a accueilli les 13 et 14 septembre 2019 le Congrès de l’Union mondiale des libres penseurs. La deuxième plus grande ville du Grand-Duché, centre d’extraction de minerai de fer pendant des décennies, est aussi le centre du mou­vement ouv­rier au Grand-Duché de Luxem­bourg. Depuis plus d’un siècle, la ri­chesse de la ville, qui compte aujourd’hui 35 000 habitants, repose sur le travail acharné des mineurs (une peinture murale dans le centre d’Esch, à côté). Pendant l’occu­pation nazie de 1940 à 1944, Esch fut l’un des centres de la résistance anti­fasciste, comme en témoigne le Musée national de la résis­tance dans le centre-ville.

Les deux jours ont été consacrés à un colloque sur le thème « Migration et laïcité ». Plusieurs discours ont abordé le sujet. Rüdiger Pauls, Trèves, a critiqué la politique de gauche en matière de réfugiés. La seule politique crédible est de rappeler les causes réelles de la crise des réfugiés : la politique impérialiste de l’Occident. Elle est de faire payer deux fois la population, d’abord en hébergeant les personnes forcées de fuir et ensuite par les coûts énormes des guerres. La conséquence en est le manque d’améliorations nécessaires dans les écoles, les infrastructures, la culture, etc. Là-bas, les milliards dépensés pour les guerres ont disparu. L’objectif de 2 % pour les dépenses d’armement est maintenu sans relâche, mais il n’y a pas assez d’argent pour les crèches. Ces contradictions devraient être ouvertement introduites dans le débat. Klaus Hartmann, président de la Deutscher Freidenker-Bund (Association allemande des libres penseurs), a déclaré à ce sujet que pour la population mondiale, ce n’est pas la migration, comme certains voudraient nous le faire croire, qui est la norme, mais l’installation. Les présentations détaillées seront bientôt disponibles ici.

Au cours de ces deux journées, le Bureau et le Conseil international ont discuté des activités quotidiennes de l’UMLP.

Traduit à l’aide de www.DeepL.com/Translator

Congrès de l‘UMLP des 22 et 23 juin 2018 à Bâle

Du 22 au 23 juin, le Congrès de l’Union mondiale des libres penseurs s’est réuni à Bâle. Une partie publique a été consacrée au thème « Pensée libre et l’émancipation de la personnalité ». Les discours de Klaus Hartmann (Allemagne), Jean-François Maréchal (Belgique) et Gilles Poulet (France) sont accessibles sous « Nouvelles ».

Le Bureau et le Conseil international de la UMLP se sont également réunis à cette occasion pour discuter des aspects statutaires. Les représentants des organisations nationales ont fourni des informations sur la situation dans leur pays et se sont livrés un échange nourri d’expériences. Le Conseil international a élu des remplaçants au Bureau et a confirmé Klaus Hartmann comme Président de l’Union mondiale. Minka Hofer des Libres-penseurs du nord-ouest de la Suisse a suivi les discussions avec le statut d’observatrice.

Suite

L’UMLP s’est réunie à Cologne le 1 et 2 septembre 2017

Le Bureau et le Conseil international de l’Union Mondiale des Libres Penseurs se sont réunis le 1 et 2 septembre 2017 à Cologne au Centre des Libres Penseurs.
Au début de la session Klaus Hartmann, président de l’UMLP, rendait hommage à Monsieur Dr. Roman Roscher (Vienne), membre décédé du Bureau de l’UMLP. Les personnes présentes ont salué sa mémoire par une minute de silence. Les associations membres de l’UMLP ont fait rapport de leurs activités: Ian Bailey faisait rapport pour le DFV, Gilles Poulet, vice-président de l’UMLP, pour l’ADFLP, JF Maréchal pour la Belgique. Le Conseil international a pris acte du rapport du trésorier. Le bureau a donné son accord pour le versement de moyens nécessaires pour l’entretien du site internet de l’UMLP.
En outre de nouveaux membres en Suisse, Suède et Argentin étaient accueillis à l’UMLP. Continue reading →

Séance CI: Rapport du DFV par Ian Bailey

Je voudrais présenter un résumé des activités des libres penseurs allemands depuis la réunion du Conseil International à Spa en septembre 2014.

Notre association est divisée en sections régionales qui elles-mêmes sont subdivisées en groupes locaux. Les activités des libres penseurs en Allemagne sont nombreuses et diverses. Ici je voudrais faire mention de plusieurs conférences que les sections ont organisées sur les divers thèmes d’actualité. Et particulièrement je voudrais faire mention de la réunion « Linker Liedersommer » l’année dernière – notre festival de la chanson politique organisé par quatre sections régionales, festival qui rassemblait cent-vingt participants. Continue reading →

Mannheim Mai 2013: Contre l’instrumentalisation du fanatisme religieux au service des guerres impérialistes

Union Mondiale des Libres Penseurs, 44ème Congrès à Mannheim, 24 – 26 May 2013

L’Union Mondiale des Libres Penseurs accuse les puissances militaires occidentales et l’OTAN de mener pour leurs intérêts de plus en plus de guerres en violation du droit international. Des pays qui ne se soumettent pas leurs intérêts géostratégiques et d’exploitation sont démonisés, diffamés et déstabilisés par des bandes armées. En contradiction avec la charte des Nations-Unies et à coup de changements de régimes et de démantèlements d’états on cherche à créer un Nouvel Ordre Mondial dominé par une oligarchie asssitée d’ un grand nombre de vassaux et de tributaires. Continue reading →

Contre la privatisation de l’eau et la brevetisation des besoins de vie fondamentaux

44ième congrès de l’UMLP à Mannheim, du 24 au 26 mai 2013.

L’Union Mondiale des Libres-Penseurs s’élève contre les menées visant à privatiser l’eau et les semences pour réaliser des profits privés.

De grands cartels internationaux cherchent à s’appropier les besoins vitaux fondamentaux, à les contrôçler, à les rançonner. Ce faisant, ils aggravent la famine et la misère dans le monde. Ces ménes sont incompatibles avec le droit à la vie et le droit à disposer de soi-même.

Le combat contre le fascisme et la guerre reste à l’ordre du jour

Le 44ième congrès de l’Union Mondiale des Libre-Penseurs s’est réuni du 24 au 26 mai 2013 à Mannheim. Ian Bailey, président des libres-penseurs du Bade-Württemberg a accueilli les délégués à la Maison des Citoyens de Neckarstadt-ouest, chez lui en quelque sorte.

Le thème central : le rapport de la Libre-Pensée à la politique : le président Klaus Hartmann, dans son discours, s’est inscrit en faux contre la conception selon laquelle les Libres-Penseurs devraient se limiter à la critique de la religion et des églises. « les libres-penseurs combattent toujours les privilèges des églises. Quand les églises s’arrogent le droit de prendre position dans tous les domaines, nous ne devons pas leur faire le plaisir de leur laisser tous les champs libres et a voir la naïveté de n’évoquer que le père Noël ou les prêtres pédophiles. »