La liberté de penser est un facteur fondamental de l’épanouissement personnel

Gilles Poulet *

Il serait long et sans doute fastidieux de faire ici l’historique de la Libre Pensée, aussi me contenterai-je de la définir le plus exactement possible afin que, chaque fois que je l’évoquerai, nous soyons tous bien d’accord sur la signification qu’elle a pour moi.

D’abord voici la déclaration de la Libre Pensée internationale à son congrès de Rome de 1904 :
« La Libre Pensée rejette le triple joug :

  • du dogmatisme dans tous les domaines et, en particulier, en matière religieuse et morale,
  • du privilège en matière politique,
  • du profit en matière économique »

Suite

« Libre Pensée et épanouissement de la personnalité »

Jean-François Maréchal *

Laïcité et vie privée
« Nous combattons l’Eglise et le christianisme parce qu’ils sont la négation du droit humain et renferment un principe d’asservissement humain » (Jaurès)

Dans ma ville natale, la grand’place s’appelle place du martyr : on y voit un monument érigé à la mémoire de Chapuis. Ce médecin catholique pratiquant, très attentif aux problèmes sociaux, fit office de maire de la ville quand les autorités avaient fui devant l’avancée de troupes révolutionnaires françaises (le pays de Liège avait du reste voté son rattachement à la République) et, à cet époque, marié civilement un couple qui ne l’était pas religieusement. Au retour des troupes autrichiennes en 1794, il fut, pour ce blasphème, condamné à mort et exécuté en place publique.

Suite

Libre pensée et émancipation de la personnalité

Klaus Hartmann

Le congrès de Potsdam de ‘Association Allemande des Libres Penseurs en juin 2016 a donné pour objectif au conseil d’administration de l’association de « lancer un débat public sur le thème essentiel « Comment voulons-nous vivre ».

Avant de pouvoir discuter de la manière dont nous voulons vivre, la question du « nous » se pose – qui est-ce ? Cela pose la question de l’Homme, de notre image de l’Homme, et en particulier de la relation entre l’individu et la société.

Ce sont des critères importants dans la construction d’un humanisme réel propagé par les libres penseurs. Notre déclaration de Berlin énonce notre objectif à cet égard : « Le principe de base d’une société décente doit être le développement complet et libre de l’individu. »

Suite

Congrès de l‘UMLP des 22 et 23 juin 2018 à Bâle

Du 22 au 23 juin, le Congrès de l’Union mondiale des libres penseurs s’est réuni à Bâle. Une partie publique a été consacrée au thème « Pensée libre et l’émancipation de la personnalité ». Les discours de Klaus Hartmann (Allemagne), Jean-François Maréchal (Belgique) et Gilles Poulet (France) sont accessibles sous « Nouvelles ».

Le Bureau et le Conseil international de la UMLP se sont également réunis à cette occasion pour discuter des aspects statutaires. Les représentants des organisations nationales ont fourni des informations sur la situation dans leur pays et se sont livrés un échange nourri d’expériences. Le Conseil international a élu des remplaçants au Bureau et a confirmé Klaus Hartmann comme Président de l’Union mondiale. Minka Hofer des Libres-penseurs du nord-ouest de la Suisse a suivi les discussions avec le statut d’observatrice.

Suite